J'aime pas les filles

J'aime pas les filles

J’aime pas les filles. C’est compliqué une fille, ça toujours une histoire compliquée qui vire au drame, c’est jamais simple. Ça peur de rire aux mauvais moments, ça fait toujours attention à ce qu’elle dit quand y’a des gars autour. Et quand ça rit en présence d’un gars, ça sonne toujours étrange.

J’aime pas les filles, probablement parce que j’en suis une. Je suis une vraie fille en plus. Avec mes drames, mes sautes d’humeur pis tout le kit. J’ai déjà de la difficulté à me gérer, je n’ai pas envie de gérer une autre fille en plus. Parce que bin oui, une fille, qu’on le veuille ou non, ça toujours une histoire qui traîne dans le fond de sa tête.

J’aime pas les filles, sauf celles qui sont capables de gérer des conflits comme des gars. Celles-là, ça va.

J’aime pas les filles, je préfère la compagnie des gars. C’est simple, c’est drôle et parfois très épais. Ça parle de tout, sauf dans le dos des autres, pour la plupart. C’est parfois colons quand ça voit une fille avec un décolleté passer devant eux. Mais ce qui est bien, c’est que justement, je peux les traiter de colons et y’aura pas de drame, la plupart du temps.

J’aime être entourée de gars, mais quand une fille approche, j’ai juste envie de quitter le groupe. Les filles se mettent à roucouler, les gars se mettent en mode séduction, et y’a pu rien de pareil.

J’aime pas les filles, parce qu’elles n’aiment pas que je sois l’amie de leur chum. Une fille, ça prend mal le fait que j’invite leur homme à prendre un verre sans elle. Mais c’est plus fort que moi, je n’ai pas envie d’avoir à justifier mon amitié avec leur chum. J’étais là avant elle dans leur vie et parfois, j’ai juste envie qu’on se raconte nos vieilles niaiseries sans leur expliquer toute l’histoire qui vient avec.

Y’a pas d’arrières pensées, y’a juste une fille qui veut voir ses amis une fois de temps en temps sans leur blonde. C’est pas méchant, c’est juste un peu égoïste de ma part

J’aime pas les filles, ça se compétitionnent entre elles, ça se compare. S’il y en a une plus belle ou plus mince, l’autre n’osera pas manger ce qu’elle veut au restaurant, de peur de se faire juger.

Une fille ne se gênera pas pour te dire comment vivre ta vie, même si sa vie à elle est toute croche.

Pour mes nouvelles fréquentations, j’ai anormalement trop d’amis de gars. Je reste amie avec mes anciennes fréquentations, j’aime encore leur compagnie même si c’est terminé. J’me sens bien avec ma gang de « boys ». Et ce n’est pas une question sexuelle, j’me sens juste bien quand je suis entourée de gars.

J’aime les gars. Je sais, j’ai l’air d’une ado quand je dis ça ! En fait, c’est vrai que je n’ai pas changé à ce niveau là depuis le secondaire. Je préfère mes « boys ». Ils sont simples, ils veulent avoir du plaisir, ne pas avoir de drames. J’aime mes « boys » mais quand y’a pas de filles autour, parce que c’est à ce moment-là que je les perds tous un à un.

Je suis la « one of the boys », la friendzonée et celle qui friendzone. Je suis la fille dans le bar qui se fait regarder drôlement par les autres filles parce que j'ai juste des gars avec moi. Et évidemment, je ne me fais pas aborder dans un bar, parce que y’a clairement trop de gars avec moi. Mais j'assume !

J'aime pas les filles, mais tout comme les gars, je ne peux pas me passer d’elles. Je ne peux pas me passer nos soirées à rire comme des adolescentes. À parler dans le dos des gars, parler de nos problèmes et à comparer nos vies. Je n’aime pas les filles, mais mes chums de filles, je ne m’en passerais pas pour rien au monde.

Isa T @isatess

Published 1 year, 8 months ago


Comments:


Sylvia

Sylvia

Fiouuuuuuu !!!!

Martin Audet

Martin Audet

Wow! Je viens de reconnaître deux ou trois de mes meilleures amies dans ton texte. J'ai déjà entendu mots pour mots des phrases que tu viens d'écrire de leurs parts. L'amitié véritable homme-femme est très saine même si bien entendu , il peut y avoir eu ambiguïté dans la façon de voir la relation au départ, selon qu'on soit le gars ou la fille dans l'histoire. Je n'échangerais mes 5 amitiés avec mes amies pour rien au monde. De pouvoir conter sa vie dans les moindres détails à une femme sans peur d'être jugé et qu'elle en fasse autant à son tour, ça crée des complicités tellement fortes.

Leave a comment


Receive following comments